108 avis Tous les avis

Opportunité du projet 25/09/2021

Le monde d'avant et celui d'après ne font qu'un : on accélère pour aller dans le mur.

Alors qu'il est maintenant incontestable, d'un point de vue scientifique, que la bétonisation est un facteur aggravant du réchauffement climatique, voilà que des enfants gâtés veulent imposer un nouveau stade à la population métropolitaine. Si la diversité de la faune et de la flore va encore pâtir de ce qui ne sera qu'une nuisance supplémentaire pour les riverains, la perte des terres agricoles actuelles sera cruelle pour la souveraineté alimentaire qui devrait être le premier souci de nos édiles et responsables économiques. Le comble dans cette histoire, c'est qu'il est prévu de "renaturaliser le site et permettre notamment la reperméabilisation" (Midi Libre du 04/09/2021) d'une autre partie du site Ode à la mer. On croit rêver, mais c'est un horrible cauchemar ! Qui plus est en zone inondable ! Que dire des nécessaires aménagements qui seront financés par des fond publics (moyens de transports, assainissements, adduction d'eau potable - quel gâchis ! - aménagements des routes, parkings, Tram) ? Un seul mot : gabegie ! Certes, la nébuleuse d'entreprises Nicollin se doit d'augmenter ses activités économiques déjà bien lucratives (il n'y a qu'à assister aux prébendes réservées aux élites dans les arrières tribunes présidentielles pour le constater)... Mais cette captation de richesses (supplémentaires ?!) doit-elle se faire au détriment de la population et des générations à venir ? Enfin, et comme si le stade actuel ne pouvait être amélioré à moindres coûts et impacts sur l'environnement, les porteurs du projet énoncent des hypothèses d'autofinancement pour le moins hasardeuses par les temps qui courent dans le monde du football. Dès lors et une fois tout ceci mis en place, quand l'affaire tournera au vinaigre, qui devra régler l'addition ? Le contribuable évidemment ! Mettre en place un tel projet consiste à pérenniser l'aberration d'un show business dont les starlettes, rémunérées à prix d'or pour pousser un ballon avec les pieds (!!), se pavanent alors que des milliards d'êtres humains n'accèdent même pas au minimum vital... Pourquoi les élus vont-ils dans ce sens ? Un avis défavorable émis par une instance indépendante les amènerait peut-être à considérer ce projet pour ce qu'il est : une hérésie.

Pièce jointe