21 questions Toutes les questions

Concertation leclercq Paul 30/08/2021

Urgence climatique et doublon avec l'ancien stade

Bonjour, Avez vous fait une estimation de l'empreinte carbone du nouveau stade ? Et également que va devenir l'ancien stade ? "Un peu plus d'immeuble, se paye d'un peu moins d'air pur, de biodiversité, et sécurité et de stabilité pour l'avenir" Jancovici

Réponse du maître d'ouvrage

Bonjour, Nous vous remercions de votre intérêt pour le projet. L’empreinte carbone du projet, dont les caractéristiques (activités in stadia, architecture, etc.) ne sont pas encore définies, n'est pas connue à ce jour. Pour se rendre au stade, les nouvelles mobilités seront encouragées, en[…]

Lire plus

Pièce jointe


Réagir

De :

  • Leclercq Paul
    Répondre

    La comptabilité carbone, au même titre que celle financière, est la clé pour maîtriser le changement climatique. Estimer le coût du stade (180 milliions d’euros), sans estime son coût carbone est plutôt inquiétant au niveau de l’éco-blanchissement de l’opération.

    Pour revenir sur les mobilités, le fait d’encourager les mobilités actives, et non “nouvelles” comme vous l’indiquez dans votre message car plus ancienne que la voiture, à savoir la marche (- 300 000 ans) et le vélo (1800), n’est qu’une seule partie de l’impact carbone : ~15% des Gaz à Effet de Serre (GES) en France.

    Les autres impacts carbones sont 20% des GES pour l’utilisation des bâtiments (chauffage, éclairage, électricité…), et 20% des GES pour la construction (acier, ciment, chimie…). Le fait de construction 10 000 m² de panneaux photovoltaïques alors que la France est déjà décarbonée ne va avoir aucun effet sur son empreinte carbone, cependant il se trouve dans le tableau à “L’équipement doit maîtriser son empreinte carbone.” (source: https://www.stadelouisnicollin.fr/wp-content/uploads/2021/08/tableau-enjeux-ecologiques-stade.pdf“)

    Une entreprise Montpelliéraine (https://www.sweep.net/) ou une autre Parisien (https://www.carbone4.com/) pourraient vous aider dans l’élaboration d’un réel plan bas carbone. Avez vous également pensé à former vos équipes aux enjeux du dérèglement climatique à travers une fresque du climat (https://fresqueduclimat.org/) ?

    Cependant, si vous souhaitez économiser des coûts en cabinet de conseil et que vous savez déjà qu’on ne peut pas négocier avec la physique (d’après ce qu’on peut lire ici https://www.stadelouisnicollin.fr/le-stade-en-questions/pourquoi-un-nouveau-stade-2/ -> “couverts à 50 % seulement par les assurances, qui considèrent le risque de moins en moins aléatoire, du fait du dérèglement climatique.”, le meilleur plan étant, bien entendu, la sobriété : conserver l’ancien stade.

    Je me permets de reposer cette question critique : comment comptez vous donc maîtriser l’empreinte carbone de ce projet ?

    Merci

    • Alice Graire

      Bonjour,
      Nous vous remercions pour l’intérêt porté au projet.
      Il est actuellement prématuré de chercher à évaluer le bilan carbone, le projet étant encore au stade de la concertation préalable.
      Néanmoins, dès la mise en oeuvre du projet et lors du permis de construire, le Club s’appuiera sur les experts à même d’éclairer sur ces thématiques.
      Cordialement,
      L’équipe projet stade Louis-Nicollin